Tuesday, Sept. 28, 2008

an e-mail from Thomas Krüger:  360° Panorama of Tho-Pa-Ga at the Tall Ship Race in Genoa, Italy


Mardi, le 26 août 2008

  Reportage sur France3 : extrait de la vidéo Windows Media Player .wmv (.wmv 3.5MB)


Samedi, le 23 août 2008
  COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Marine Nationale

Le Tho Pa Ga avait sombré au cours d’une tempête en se rendant aux fêtes maritimes de Brest2008. L'association « Sauvez le Tho Pa Ga » a fait appel à la Marine nationale pour certifier sa position. Hier, le chasseur de mines Eridan a effectué une série d'images sonar. Celles-ci font apparaître un navire, avec deux mâts métalliques, de longueur et de caractéristiques correspondant à ceux du Tho Pa Ga. La coque, qui repose inclinée sur tribord par 133 m de fond, semble d’un seul tenant.

   sonar Marine Nationale (Photo Marine nationale)

français Communiqué du 17.08.2008

APPEL à tous les amis de la goélette * THO PA GA *

Pour tous ceux désireux de participer, revoir surgir THO PA GA des flots et de le remettre opérationnel, un compte bancaire au crédit maritime a été ouvert pour tous les dons privés, publiques, institutionnels et associatifs, au nom de :

  

español Comunicado del 17.08.2008

A todos los amigos del pailebot * THO PA GA *

Todos los que desean participar, ver reflotar THO PA GA para seguir su vocación inicial al servicio público, una cuenta bancaria esta ahorra abierta para todas las donaciones, a nombre de:

Association « Sauvez la goélette THO PA GA »

Crédit Maritime Bretagne-Normandie
15, rue de la Marine
F-29730 Le Guilvinec, FRANCE

  

RIB France : 17149 40400 7600 1658961 91
IBAN : FR76 1714 9404 0076 0016 5896 191
BIC  : CMMFFR21XXX

Merci d'avance

  

Anticipándole las gracias



Guilvinec, le 16 août 2008

  COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° 3  

Localisation de THO PA GA
  Le 13 août, à 22:00h, nous embarquons sur le chalutier GWENVIDICK, basé au port du Guilvinec.
  Par 20 noeuds de vent du SW et avec des creux de 4 mètres, Dominique FAOU, propriétaire et patron de son chalutier est optimiste mais réservé. Son bateau est bien armé en écho sondeur, sonar, … mais naturellement reste un matériel modeste pour cette délicate et précise localisation de la goélette THO PA GA.
  Après avoir recoupé plusieurs informations et redéfini les données du naufrage, en prenant en compte le virement de bord, les voiles à contre, le secteur du vent, le courant, la position du signal de distress (MMSI), les données du NAVTEX, la dérive du radeau et la zone couverte par le bateau de la Marine Nationale, et grâce surtout la bonne mémoire du Commandant G. Quéré du Pont Aven, ainsi que le bon sens marin et position d'une croche d'un chalutier dans les proches parages du MMSI, nous faisons route vers la nouvelle position estimée.
  Nous arrivons sur zone à 04:00h. Dominique réduit la machine de 8 à 3 noeuds et porte une forte attention sur le sonar et l'écho sondeur. Nous commençons à balayer des rails de 400 mètres de large. Dominique se plaint de la « dureté » du sol et des vagues qui gênent la qualité des échos. Le fond de sable et de coquillages concassées (le merle) est plat. Ennuyeux, mais heureusement non accidenté.
  Les échos sont linéaires sur les différents écrans. Soudain, au défilement des échos lumineux apparaît nettement une aiguille s'élevant à la verticale.
  J'hurle : « Les mâts, c'est la mâture !! »
  Dominique atteste aussi l'image comme moi, stoppe la machine et relève la position. Il est 04:30h, nous faisons 6 passages en réduisant le rail à 200 mètres et stoppant à chaque fois sur l'écho.
  En comparant les différents appareils et en utilisant le 3D, nous concluons que c'est bien l'écho du THO PA GA dont je suis certain de lire la densité du croisement du mat de flèche avec le bas mat et la hune. Nous définissons la hauteur de l'écho : 25-30 mètres. Ce qui confirmerait de la hauteur de la mâture du THO PA GA. La lecture verticale de l'écho défini ce que j'ai toujours défendu : Que les 45 tonnes de lest en gueuse de fonte posée sur la quille a bien conduit le bateau a se poser dans sa position naturelle. Ce qui prévoit des dommages moins importants que sur un des flancs.
  Cette position simplifierait le renflouement au dire de certains experts en la matière. À 5 heures du matin, Dom décide de retourner sur sa zone de pêche.
  À 16:30h, environ, Dom prend contact avec CROSS Etel, pour aviser le bon retour du bateau et profite de donner la position exacte de l'écho pour prévenir au risque de croche sur la zone.

Mission de localisation terminée.
Gérald Delgado
Président de l'association
   Un grand merci au patron de pêche
Dominique FAOU

français Dimanche 10 août 2008

En vacances à l'île de Noirmoutier, un matin de promenade, M.Badier a trouvé la plaque de THO PA GA sur la plage. Bien qu'il aurait pu la garder comme souvenir des marées, grâce à son fils qui était présent à BREST2008 et qui connaissait l'histoire du THO PA GA, ils ont recherché notre téléphone et nous ont appelé pour nous la confier.

Merci à la famille Badier !

Nous l'inviterons pour la replacer à bord du THO PA GA, dès sa restauration.

  

español Domingo 10 agosto 2008

De vacaciones en la isla de Noimoutier, de paseo matinal, A.Badier a encontrado la placa de THO PA GA en la playa. Con su hijo que fue a Brest2008 y conocía la historia de THO PA GA, encontraron nuestro teléfono y no dudaron en llamarnos para entregarnos la placa. Aunque es costumbre guardar los trofeos del mar para decorar la casa...

Gracias familia Badier!

Les invitaremos para colocarla abordo de nuevo durante la restauración.



Vendredi 8 août 2008

Aujourd’hui, un mois après le naufrage, jour pour jour, nous avons reçu un coup de téléphone d’une personne nous annonçant qu’il a trouvé sur une plage de Noirmoutier une des plaques d’ornements en bois ciselé portant le nom THO PA GA.

Cette plaque avait été perdue pendant le coup de vent, la veille du naufrage.

Coïncidence significative... THO PA GA nous appelle à tous!

En début de semaine prochaine, nous vous informerons du numéro de compte bancaire de l’association, afin que vos dons puissent aider au renflouement de votre patrimoine maritime.


Quimper, le 1er août 2008

Communiqué

L'Association « SAUVEZ LA GOÉLETTE THO PA GA » remercie avant toutes choses la Marine Nationale de leur engouement et de l'esprit de solidarité maritime apporté à la goélette.

Mais, vu les recherches infructueuses du chasseur de mines SAGITTAIRE afin de localiser le bateau reposant à une centaine de mètres de profondeur, les membres de l'Association se trouvent de nouveau dans le désarroi et l'incompréhension.

   

chasseur de mines tripatride
CMT
SAGITTAIRE
« crédits photos »
« marinenationale »
photographe : Alain Monot

Pourtant le bateau, avec ses 42 mètres de long, 7,20 m de large, ses 2 mats métalliques de 33 m, ses nombreux espars en acier variant de 10 à 14 m de long, ses 45  tonnes de gueuses en fonte en guise de lest (un total de presque 300 tonnes), repose bien dans les environs conjoints à la zone investiguée.

Pour ces raisons, a décidé de continuer les recherches et entreprend actuellement une minutieuse étude s'aidant des différentes sources d'informations relatives au naufrage et fait appel aux compagnies privées, organismes nationaux et étrangers pour son repérage.

L'Association va tout faire pour localiser et sauver cet inestimable patrimoine maritime, apaisant ainsi la profonde inquiétude d'un grand nombre de personnes et institutions maritimes.

L'évolution des recherches sera prochainement informée sur ce site.

Gérald Delgado Pardo
Président de l'Association
tel : (0033)/(0)6 33 51 25 53
tel : 0034 609 30 40 20


Brest, le 29 juillet 2008

Échec de la tentative de localisation de l'épave du Tho Pa Ga

  COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Marine Nationale  

Ce jour, le chasseur de mines de la marine nationale Sagittaire a conduit une opération de recherche de l'épave de la goélette Tho Pa Ga. Les recherches entreprises au large de la pointe de Penmarc'h pour la localiser restent, pour le moment, infructueuses. Le sonar n'a pas décelé d'écho correspondant à l'épave du voilier.


Douarnenez, le 28 juillet 2008
Bonjour

vous trouverez ci joint un communiqué de presse concernant le projet d'intervention, cette nuit, de la Marine Nationale sur le Tho Pa Ga
  COMMUNIQUÉ DE PRESSE  

Nous comptons sur vous pour relayer le plus largement possible cette information, ce qui nous permettra peut être de trouver des mécènes lorsque nous aborderons la phase de renflouement.

Il s'agit là d'un gros espoir pour nous tous, merci de votre écoute

L'équipe de l'association « Sauvez la goélette Tho Pa Ga »

Tel : 06 64 05 20 80  &  06 33 51 25 53


Brest, le 17 juillet 2008
« Une association pour sauver le Tho-Pa-Ga »
  (article de Yves-Marie ROBIN dans ouest-france.fr)

· Les copropriétaires de la très belle goélette majorquine veulent la renflouer. Depuis une semaine, elle repose par 116 m de fond. « Nos vies ont été sauvées. Il nous faut rebondir », expliquent Gérald Delgado et Nicole Legler. À cette fin, tous deux viennent de créer une association, avec le soutien des organisateurs de Brest 2008, notamment. « Nous recherchons des personnes susceptibles de nous épauler. »
· Ils veulent absolument sortir la Tho Pa Ga du fond de l'eau avant la fin de cet été. Pour des raisons météos évidentes. « Selon nous, le bateau n'est pas brisé. Il est costaud. Il a coulé doucement. Mais nous ne connaissons pas la nature du sol. »
· Gérald Delgado et Nicole Legler ont déjà reçu plusieurs propositions d'aides. Reste qu'un renflouement coûte très cher et demande beaucoup de temps de préparation. Les entreprises capables de mener à bien un tel chantier ne sont pas, non plus, nombreuses sur le marché.
· Les deux copropriétaires espèrent obtenir le soutien de la Marine nationale. « À l'aide d'un sonar, elle pourrait peut-être localiser notre goélette. Son gréement est métallique. » Gérald Delgado indique, par ailleurs, que le gouvernement espagnol est en train de se mobiliser pour sauver la Tho Pa Ga, classée monument historique.